RESSOURCES GENETIQUES DU GRENADIER (PUNICA GRANATUM L.) EN COLLECTION A L’INRA : RICHESSE ET OPPORTUNITE DE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE. Par Jamal Charafi (1), Rachid Razouk (1), Assia Ejjilani (1,2), Hafida Hanine (2), Lahcen Hssaini(1) & Abderrahman Mekaoui (1)

Dr Jamal Charafi, chercheur,Biotechnologie et amélioration des plantes, URAPCRG - CRRA Meknès

Dr Jamal Charafi, chercheur, Biotechnologie et amélioration des plantes, URAPCRG – CRRA Meknès

Avec une histoire qui remonte à des millénaires, la grenade (Punica granatum L.) est l’un des plus anciens fruits comestibles. Récemment, elle est devenue une culture importante du point de vue commercial en raison de sa grande qualité nutritionnelle et ses propriétés bénéfiques pour la santé. Comme dans le monde, la production de grenades au Maroc a augmenté et la culture est entrain de conquérir de nouvelles zones avec des conditions climatiques et hydrologiques différentes. En effet, la superficie emblavée par cette espèce est passée de 5820 ha en 2009 à 12 644 ha en 2018, soit une augmentation d’environ 54 % dans une période de 9 ans avec une production actuelle qui dépasse 113480 tonnes (MAPMDREF, 2018).

Ce développement est confronté à la non disponibilité de variétés authentiques chez les pépiniéristes et le matériel génétique local est hétérogène et présente des problèmes de confusion variétale (Haddioui, 2012 ; Oukabli et al., 2004). Dans un souci de soutenir cette évolution, l’INRA a conduit plusieurs travaux de prospections et d’introductions du matériel génétique de grenadier dans des objectifs de conservation et d’élargissement du profil variétal en culture.

L’évaluation des performances de matériel génétique est une première étape avant la proposition de nouveaux cultivars pour la culture. La caractérisation pomologique et qualitative de 18 variétés et génotypes marocains et étrangers appartenant à la collection du domaine expérimental de l’INRA d’Ain Taoujdate (Région Fès-Meknès) a montré une diversité génétique importante et des grandes opportunités de sélection.

Grande diversité pomologique et physicochimique

La caractérisation pomologique et physicochimique des cultivars du grenadier en collection a montré une grande diversité en matière de calibre et de douceur des fruits. Le poids des fruits varie beaucoup d’un génotype à l’autre, allant d’un minimum de 246,7 g (Zehri précoce) à un maximum de 557,6 g (Sefri) (Figure 1).

La majorité des cultivars ont des poids supérieurs à 250g, ce qui montre les bonnes performances des génotypes en collection (Figure 2). Pour le calibre, la longueur oscille entre 81,24 et 105,63mm avec une moyenne de 81,24mm. Le poids des arilles varie de 2,78g chez le cultivar Ounk Lahmam à 6,64g chez Khikho. Les résultats obtenus concordent avec ceux des cultivars des pays de la région méditerranéenne, par exemple en Turquie, les diamètres varient de 51 à 91mm (Okatan et al., 2015) et en Italie de 57,8 à 91,2mm (Ferrara et al., 2014).

Figure 2 : Répartition des génotypes de grenadier en fonction des classe du poids

Figure 2 : Répartition des génotypes de grenadier en fonction des classe du poids

Cependant, les niveaux maximas, enregistrés chez les cultivars considérés, sont supérieurs à ceux rapportés par ces études.  En termes de qualité pomologique, le rapport poids des pépins sur poids d’arilles montre une qualité supérieure pour le cultivar Chioukhi avec la plus faible valeur (9) et le cultivar Zerhi précoce avec le rapport le plus élevé (18,3) montrant un volume de pépins élevé par fruit.

Figure 3 : Répartition des génotypes de grenadier en fonction des classes de °Brix

Figure 3 : Répartition des génotypes de grenadier en fonction des classes de °Brix

La variabilité de la composition physicochimique des génotypes de la collection du grenadier varie de 13,5 (Gordo de Jativa) à 17,2° (Wonderful) avec une moyenne de 15,7° pour le °Brix.  Ces données concordent avec ceux obtenus en Italie par Ferrara et al. (2014) (14,7 à 18,0) et en Tunisie par Zaouay et Mars (2011) (12.78 à 15.87). Environ 79% des cultivars montrent plus de 15°Bix ce qui confirme la douceur du jus de la plupart des génotypes de la collection (Figure 3).  Pour l’acidité titrable, les valeurs ont varié entre 0,18 et 0,35% avec une moyenne de 0,24 et ils sont comparables avec les valeurs trouvées par Ferrara et al. (2014) (0,043 au 0,25) en Italie et Zaouay et Mars (2011) (cultivars avec plus d’acidité : 0,02 au 1,87) en Tunisie. Le rapport entre les deux valeurs (°Brix et acidité) montre que la collection renferme des variétés sucrées et d’autres acides, dont la valorisation serait différente (jus, frais ou transformation) selon les utilisateurs.

Grande diversité qualitative

Les cultivars de la collection présentent une diversité qualitative importante. L’analyse en composantes principales de tous les caractères biochimiques montre un regroupement en quatre groupes fortement homogènes (Figure 4). Un premier de 7 génotypes se distingue essentiellement par des teneurs relativement faibles en solides et sucres solubles totaux, à savoir : Chelfi, Gordo de Jativa, Djebali, Ounk hmam, Sefri 2, Zehri d’automne et Zehri précoce. Un deuxième groupe de cinq cultivars (Ruby, Bzou, Chioukhi, Djeibi et Sefri1) caractérisé par des teneurs moyennes de l’ensemble des variables les plus signifiantes. Le troisième groupe est formé de deux cultivars, Dwarf semi evergreen et Grenade rouge, qui se distinguent essentiellement par des teneurs relativement importantes en solides et sucres solubles totaux. Alors que les deux génotypes Wonderful et Negro monsteriosa se distingue de l’ensemble pour former le quatrième groupe, particulièrement, la variété Negro monsteriosa qui présente par une acidité relativement élevée et une richesse en flavonoïdes. Ces deux dernières variétés présentent des caractéristiques intéressantes pour l’industrie de production du jus de la grenade.

Figure 4 : Répartition multidimensionnelle ACP des cultivars par le biais des paramètres biochimiques

Figure 4 : Répartition multidimensionnelle ACP des cultivars par le biais des paramètres biochimiques

 

Conclusion

L’analyse pomologique, chimique et biochimique a permis de détecter un niveau de diversité génétique significatif entre les génotypes de la collection du grenadier de l’INRA. Bien que ces caractères soient influencés par l’environnement, la présence de la collection dans le même site (domaine expérimental) et sous les mêmes conditions climatiques conduit à la stabilisation de la variation de ces caractères. Le travail a permis de confirmer que les 18 génotypes sont issus de pools génétiques différents. Cette caractérisation va permettre la distinction des variétés selon leurs destinations de valorisation adéquates. Ainsi, la bonne connaissance des performances génétiques des génotypes est un grand pas vers la sélection des variétés et la conception d’un programme d’amélioration génétique futur.

Références

Haddioui A., 2012. La culture du grenadier (Punica granatum L.) au Maroc. II International Symposium of the Pomegranate, pp 78-81.

Oukabli A., Bellaji M., Chahbar A., Elkacemi A., Lahlou M. Allabou M., 2004. Comportement de clones locaux et de variétés étrangères de grenadier (Punica granatum L.) conduits dans la région de Meknès. Alawamia, 111(3) : 88-100.

Okatan V., Akca Y., Ercisli S., Gozlekci S. 2015. Genotype selection for physico-chemical fruit traits in pomegranate (Punica granatum L.) in Turkey. Acta Sci. Pol. Hortorum Cultus, 14(2):123-132.

Ferrara G., Giancaspro A., Mazzeo A., Lucia Giove S.L, Matarrese A.M.S., Pacucci C., Punzi R., Trani A., Gambacorta G., Blanco A., Gadaleta A. 2014. Characterization of pomegranate (Punica granatum L.) genotypes collected in Puglia region, Southeastern Italy. Scientia Horticulturae, 178: 70-78.

Zaouay F., Mars M. 2011. Diversity Among Tunisian Pomegranate (Punica granatum) Cultivars as Assessed by Pomological and Chemical Traits, International Journal of Fruit Science, 11(2): 151-166.

—————————————

(1) : INRA Meknès.

(2) : FST Beni Mellal

Ce contenu a été publié dans Arboriculture fruitière, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.